BIENVENUE SUR LE SITE OFFICIEL

the believers, logo, paranormal,
the believers, sandy lakdar, jonathan dailler,
the believers, tipeee, logo,

Cliquez ici pour lire cet article sur Facebook.

Rappel : Dans la note précédente, j’expliquais comment j’ai été emmené à créer The Believers et les motivations qui animaient mon désir de connaître les zones d’ombre concernant le monde des esprits…

 

Pour ce premier test avec l’univers de l’invisible, nous avons demandé à Théo, un ami qui travaille de temps en temps sur des tournages avec Jonathan et moi, de nous accompagner / assister durant ce périple. Nous avons opté pour la location d’un camping-car afin d’avoir toujours un QG mobile externe au lieu d’investigation, où l’on pourra dormir et se reposer en terrain neutre. Sans parler que cela nous permettra de rester sur le terrain de l'enquête 24H/24. De plus, dans l’expectative d’un développement futur, je me disais que le camping-car pouvait devenir un 4ème membre à part entière  de notre équipe.

 

C’est en milieu d’après-midi, le mercredi 10 avril (quasiment 1 an jour pour jour) que nous entrons pour la première fois dans le parc du fameux château de Fougeret où Véronique nous accueille immédiatement. Elle est accompagnée d’une médium Nadège Morin, et ensemble elles vont nous faire faire le tour étage par étage, du monument classé historique. Nous écoutons les différentes anecdotes dont Véronique, ses enfants, son mari ou toutes autres personnes étant passé par Fougeret, aient pu vivre dans cette bâtisse construite au 14ème siècle.

 

De mon côté, j’avais déjà fait mon enquête sur les lieux, une recherche à la fois historique, mais aussi sur les différents faits paranormaux déjà recensés. Il est important pour moi de faire mon possible pour connaître au maximum le passé des endroits que nous visitons.

 

Pour Fougeret, mes recherches m'ont emmené sur les traces d'une personne qui y a non seulement vécu, mais qui y est surtout née. Aujourd'hui il est devenu curé à Angoulême. Je me suis également aperçue que la Croix de Mission situé à l'entrée du village de Queaux (où se trouve le château) a été offert par un des anciens propriétaires en 1951. À l'époque il avait payé 1000 francs pour acheter et faire rapatrier cette croix jusqu'à Queaux. Entre ce cadeau, et une carrière au cœur de l'église, on peut remarquer qu'une foi sans failles a conquis le cœur de certaines personnes ayant eu une histoire avec les lieux… Coïncidence ?... Je ne sais pas, mais ce qui est sûre, c’est que ce château est loin d’avoir tout dit et j’espère bien découvrir encore quelques mystères qu’il garde caché…

 

Mais revenons du côté de Véronique et Nadège qui viennent de nous énumérer toutes les différentes entités connues et autres faits documentés sur le château. La nuit était alors déjà bien avancée, et nous allions pouvoir passer à la phase deux de notre aventure : L’enquête de nuit. Caméras ok, Batteries ok,  Lumière IR ok, EMF Mel Meter Ok, Spirit Box Ok, Courage Ok, On y va ? OK !

 

Au moment de lancer le coup d’envoi, mon esprit était dans la plus grande confusion... Il y a encore trois mois de cela, j’étais tranquille dans mon F2 parisien avec tout le confort nécessaire en train de regarder des séries sur mon PC ou de préparer un énième projet vidéo pour telle ou telle marque … Et aujourd’hui, je me retrouve dans un château au milieu du Poitou, dans la boue, frigorifié, avec  l’espoir de comprendre une bonne fois pour toutes s’il est possible que notre âme survive réellement à la mort de notre enveloppe corporelle.

 

Dans quelle situation est-ce que je me suis encore foutue ? Si quand bien même il y avait bien une vie après la mort, pourquoi un esprit déciderait-il de s’adresser à moi ? Après tout je ne suis pas la première à essayer de comprendre comment cela se passe... Mais toutes ces questions n’avaient plus le temps d’être philosophées, il fallait à présent passer à l’action, en affrontant cet univers inconnu et prier pour qu’on y soit accepté, voire aimé …

 

Véronique a eu la sagesse d’esprit de nous laisser avec Nadège pour cette première nuit. Sur le coup, je ne pensais pas cela nécessaire, et j’avoue que j’étais gênée de devoir imposer à une inconnue de nous baby-sitté, mais finalement sa compagnie nous a été d’une grande aide.

 

Ce qui s’est passé durant cette première nuit restera sans aucun doute gravée dans ma mémoire jusqu’à ma prochaine réincarnation. Je crois qu’il n’y a rien dans la vie qui peut réellement te préparer à affronter ce genre d’investigation. Se retrouver dans des environnements qui nous sont quasi inconnus est une chose, mais y déambuler dans le noir total avec toutes les suppositions et l’appréhension du monde qui te trottent dans la tête en est une autre… Tu ne comprends pas toujours les sensations qui t’envahissent et les réactions de ton corps te sont parfois totalement étrangères. Je ne pourrai pas vous exposer en détail tout ce qui s’est passé, mais si cela vous intéresse vous pouvez regarder notre 1er épisode en ligne pour connaitre  précisément nos résultats et réactions devant ceux-ci. Comme par exemple, au deuxième étage du château où il y a la chambre d’une jeune fille dont la mort documentée remonte aux années 20, elle était la nièce du propriétaire du château et s’appelait Alice.

 

J’ai ressenti Alice, son froid glacial m’a traversé, et aussi loin que je peux me souvenir, je n’ai jamais été face à une telle masse d’air frigorifiant, une sensation que je pourrais reconnaitre entre toutes et que je ne suis pas prête d’oublier de sitôt. Et cela n’a pas duré juste l’espace d’un instant, mais durant plusieurs minutes j’ai indéniablement été face à l’inexplicable. Nadège a d’ailleurs confirmé mes impressions et nous guidait dans les envies et les réflexions qu’Alice pouvait avoir. Vu que l’esprit de la jeune fille répondait positivement à notre démarche, nous avons essayé différentes expériences avec plus ou moins de succès, et le doute qui pouvait encore se balader en nous allait rapidement disparaître...

 

La suite de la nuit s’est passée sans encombre… Mais ce n’est qu’une fois de retour dans notre appartement parisien à dérusher nos images que nous nous sommes aperçus des nombreux messages que les entités nous ont laissés lors de nos différents déplacements dans les étages. Ce qui me dérange, c’est de remarquer seulement une fois être rentré chez nous, qu’il y avait bien effectivement des esprits qui nous répondaient, et que nous étions donc bien entendu … Parfois ce sont des réponses intelligentes à ce que nous sommes en train de dire, et parfois ce ne sont que de fortes et lourdes respirations, des sifflements ou des spasmes. Il y a bien une autre anecdote que je pourrais vous raconter, et celle-ci ne se trouve pas dans l’épisode…

 

 Au moment d'aller se coucher, Théo a voulu tenter l'expérience de dormir à l'intérieur du château. De notre côté avec Jonathan, nous sommes partis rejoindre notre lit dans le camping-car toujours garé dans le parc du château. Une fois couchés, nous avons commencé à entendre d’étranges bruits qui venaient des fenêtres du véhicule, des espèces de grattements, des coups étouffés sur les carreaux mais aussi et surtout de très forts bruits autour du van … comme quelque chose que l’on traînait sur le sol. Si nous avions réussi à garder notre calme jusqu’à présent, j’avoue que cette partie de la nuit nous a emmenés sur  la planète OMG rapidement… Il a fallu une bonne dose de courage et de recul pour qu’enfin on puisse fermer les yeux et se reposer pour être en forme le lendemain et attaquer cette deuxième nuit d’épreuves. Le parc du château renferme une énergie qui pourrait presque être encore plus étrange que les murs eux-mêmes, finalement je pense que Théo a bien fait de rester à l’intérieur et qu’il a certainement mieux dormi que nous…

 

Le lendemain, l’enquête a commencé dès le début d’après-midi, et comme vous avez pu le constater dans notre épisode, les résultats sont aussi surprenants en plein jour que pendant la nuit…  Entre les sanglots d’Alice, le hurlement de Théo,  la course de Jon et les meubles qui se déplacent, on pourrait presque en venir à hésiter à ’y rester une seconde nuit… Pourtant, ce fut tout le contraire, nous étions encore plus impatients de trouver de nouvelles traces d’une vie après la mort, nous étions prêts à ouvrir les bras à tout signal de présence qui se manifesterait à nous. C’est lors de cette deuxième nuit que j’ai filmé via mon téléphone portable, le phénomène le plus étrange qui m’a été donné de filmer jusqu’à ce jour. Que ce soit en matière de forme, d’apparition, de disparition, de mouvement, de couleur, de vitesse, ce phénomène est absolument surprenant.

 

Lorsque vous êtes face à des manifestations dénuées de toutes explications rationnelles, il faut réussir à garder son sang-froid et immédiatement vérifié qu’aucun facteurs extérieur ne soit responsable de ce dont vous venez d’être témoins. Le mieux, c’est lorsqu’on est plusieurs à avoir vu/ senti/ entendu le phénomène inexpliqué, afin de se rassurer de la crédibilité des faits mais aussi pour essayer de réfléchir ensemble à une éventuelle hypothèse sur ce qui vient de se produire.  Malheureusement dans ce cas, j’étais seule à ce moment-là, mais heureusement que tout avait été filmé… J’ai immédiatement pu vérifier que mes yeux ne m’avaient pas joué de tour et que j’avais bien vu ce qui venait de se jouer devant moi.  Aujourd’hui encore lorsque je regarde ces images, je suis incapable de leur apporter une explication rationnelle, par contre les possibilités d’interprétation d’un point de vue paranormal ouvrent largement plus de possibilités…

 

Après ce passage à Fougeret, nous avions tous eu droit à une certaine forme de confirmation de ce que nous étions venus chercher. Mais chez moi, celle-ci était venue accompagner d’une autre certitude.  À présent, je voulais continuer cette recherche, aller plus loin dans les enquêtes, fouler les pas des anciens et continuer la bataille dans ce voyage inter dimensionnel tellement riche en émotions. C’est pour cette raison que j’ai pensé combiner mon travail de réalisatrice avec cette poursuite de l’inconnu en lançant la première saison de The Believers. Cela m’a pris quelques mois afin de mettre tout en place mais nous avons pu tourner de nouveaux épisodes. La plupart sont encore en phase de montage car cela nous prend beaucoup de temps et que nous ne sommes que deux avec Jonathan pour faire tout le travail.

 

Mais nous serons bientôt en mesure de sortir le deuxième épisode au château de Puymartin. Nous avons remarqué que certains d’entre vous ne comprennent pas pourquoi nous avons mis nos épisodes en location, mais c’est tout simplement pour pouvoir rembourser notre investissement et repartir tourner une deuxième saison. Aujourd’hui que nous sommes en phase de montage et que nous avons pu analyser les différents résultats, nous sommes assez confiants sur la qualité de rendu du travail que nous pourrons nous délivrer. L’option de faire un kickstarter aurait peut-être pu fonctionner, mais c’était pour nous une façon de se mettre deux fois plus en danger car il aurait fallu se vendre sur une série qui n’était même pas encore tournée…

 

Aujourd’hui, nous avons gardé un contact quasi quotidien avec la Baronne de Fougeret qui m’est d’un très grand soutien moral. Souriante, accueillante, humble, optimiste, franche et honnête, Véronique est un réel personnage comme j’en ai rarement rencontré dans ma vie. Plus le temps passe, plus je me dis que ce n’est pas pour rien qu’elle ait été mise sur ma route dès le début de cette aventure.  Sans mettre une seconde ma parole, ou mes intentions en doute, elle m’a immédiatement ouvert sa porte et nous a laissé vivre notre expérience. Cette nouvelle notion d’un autre monde s’est ouverte il y a peu de temps pour Véro… Avant d’acquérir le château en 2009 elle n’avait jamais été confronté à des portes qui claquent, des visions de silhouette sur les murs ou autres phénomènes étranges, et c’est une femme qui de surcroît à de nombreux diplômes à son actif… Ce n’est pas une simple d’esprit qui gobe tout ce qu’on lui dit en hochant la tête sans broncher. Véronique veut comprendre, elle veut savoir, tout comme son mari…

 

Le Château de Fougeret, avec sa prestance architecturale, son atmosphère envoûtant, et sa magie mystérieuse restera un endroit phare et chérit à The Believers. Nous serons toujours redevables aux entités des lieux pour nous avoir reçues et écoutées, mais surtout pour avoir répondu positivement à nos différents appels, et il est certain que nous y retournerons... À suivre...

 

Sandy Lakdar

(2014)

 

2# CARNET DE NOTES : NOTRE PREMIÈRE ENQUÊTE.

2# TRAVEL NOTES

sandy lakdar, photo, portrait, the believers,

Suivez Sandy

Sandy Lakdar, Castle, Château, Fougeret, enquête, paranormal,

Sandy au Château de Fougeret.

.

Rejoignez la communauté

À travers whatisthebelievers nous souhaitons vous faire entrer dans une expérience multi arts, via l'image, l'écriture, la musique et bien plus… Que l'expérience aille au-delà des épisodes. Continuer à développer l'enquête dans l'enquête. Nous espérons que vous prendrez plaisir à descendre toujours plus profond dans le terrier du lapin blanc et n'oubliez pas de suivre le chat blanc. Sandy & Jonathan

COPYRIGHT © 2013/2017 GATE 23 PRODUCTIONS. TOUS DROITS RÉSERVÉS (V.3)