BIENVENUE SUR LE SITE OFFICIEL

the believers, logo, paranormal,
the believers, sandy lakdar, jonathan dailler,
the believers, tipeee, logo,

Il y a encore un an et demi de cela, j’étais à des années-lumière de penser m’engager un jour dans une étude des possibilités d’une vie après la mort. Pourtant c’est bien sur quoi je travaille quotidiennement, depuis un peu plus de douze mois maintenant.

 

Pour comprendre ce qui m’a mené sur cette voie, il faut remonter en octobre 2012, lorsque ma très chère et tendre amie Becca est décédée dans son sommeil à Boston.  Bien qu’elle n’était malheureusement pas la première personne de mon entourage à partir trop tôt, j’eus énormément de mal pour trouver la force de sécher mes larmes. Je commençai alors  une recherche sur ce qu’on sait exactement de la mort en enchaînant lecture de livres, visionnage de documentaires ou toutes autres formes d’informations qui pouvaient alimenter ma soif de savoir.

 

Je réalise alors peu à peu avec mon fiancé Jonathan (qui suit jour après jours l’avancée de mes recherches)  qu’il est possible d’enregistrer des voix et qu’on appelle cela des Phénomènes de Voix Electroniques. Je me rends compte de l’avancée technologique et scientifique américaine sur le sujet, et constate le silence radio que la France opère sur la vie après la mort. Je découvre Ghost Adventures, et les inventions de Gary Galka, j’analyse le travail d’Allan Kardec, les carrières incroyables d’Ed et Lorraine Warren, je prends conscience d’un monde dont on ignore encore beaucoup, et je m’aperçois qu’il n’est que survolé par les médias français  et souvent d’une façon peu glorieuse…

 

L’envie de remonter les manches pour m’attaquer au sujet m’effleure l’esprit à plusieurs reprises, mais le doute est tout de même bien en moi… Les livres, les shows américains et toute la bonne volonté du monde n’effaceront pas si rapidement, plus de trente ans de confort ancré dans ma réalité, une réalité qui réside à l’opposé d’un monde de l’invisible ou d’entités spirituelles. Et surtout, je ne suis pas vraiment sûre d’avoir le courage de m’enfermer dans des lieux abandonnées en marchant dans le noir au milieu de je ne sais où... Je réalise des vidéos, j’écris, je bosse tout le temps sur plein de projets à la fois avec des gens qui sont tous bien vivants… Tout cela est bien intéressant mais ce n’est pas pour moi… Du coup, je continue de prendre des renseignements et réfléchis de loin sur cette fameuse question "Existe-t-il une vie après la mort ?"

 

C’est alors qu’en février 2013, nous allons être témoins avec Jonathan  de notre première manifestation de poltergeist dans notre propre appartement. C’est-à-dire que tous les deux, nous allons voir devant nous un objet  être violemment projeté au sol. Nous nous sommes immédiatement regardé avec Jon, et sans rien dire nous avions compris. L’atmosphère de la pièce était devenue électrique et on ne se sentait plus chez nous. Après cet épisode, mes questions se sont multipliés et nous avons décidé d’essayer l’expérience par nous-même, afin de voir si nous étions à la hauteur d’un tel défi. Nous avons donc cassé notre tirelire pour faire importer du matériel de détection des USA, j’ai pris contact avec Véronique du Château de Fougeret et notre première enquête était prévue pour les 10 et 11 avril 2013 prochain.

 

Trois jours avant de partir, tout notre matériel était prêt, notre excitation était bien présente, toutefois nous commencions à nous poser à nouveau des questions... "Est-ce qu’on va savoir faire fonctionner le matériel ?" "Est-ce qu’au moins on ne s’est pas fait avoir ?" "Est-ce qu’on n’est pas en train de se voiler la face et que tout cela n’existe pas ? » « Qu’est-ce qu’on est en train de faire exactement?? »

 

C’est alors qu’une deuxième manifestation va se produire dans notre salon, et aussi violente, surprenante et dérangeante qu’elle soit, cela nous a paradoxalement rassuré. Sur le coup nous l’avons interprété comme un message de bienvenue soit de la part de Fougeret qui nous attendait déjà, ou soit plus généralement du monde de là-haut qui nous observait et voulait-nous rassurer dans notre démarche et leur existence.

 

Plus tard nous avons découvert que les manifestations dans notre appartement étaient dû à un miroir dans mon hall d’entrée. Je l’avais acheté sur un marché il y a plus de 15 ans et je n’avais jamais eu de problèmes avec… En le regardant de plus près, nous nous sommes aperçu qu’il datait de 1886, et j’imagine qu’en nous lançant dans cette aventure, nous avons automatiquement ouvert une porte en nous, qui autorise à présent que nous soyons atteints par ce genre de message. À suivre...

 

Sandy Lakdar

(2014)

1# CARNET DE NOTES : LES ORIGINES DE THE BELIEVERS.

1# TRAVEL NOTES

sandy lakdar, photo, portrait, the believers,

Suivez Sandy

Cliquez ici pour lire cet article sur Facebook.

.

Rejoignez la communauté

À travers whatisthebelievers nous souhaitons vous faire entrer dans une expérience multi arts, via l'image, l'écriture, la musique et bien plus… Que l'expérience aille au-delà des épisodes. Continuer à développer l'enquête dans l'enquête. Nous espérons que vous prendrez plaisir à descendre toujours plus profond dans le terrier du lapin blanc et n'oubliez pas de suivre le chat blanc. Sandy & Jonathan

COPYRIGHT © 2013/2017 GATE 23 PRODUCTIONS. TOUS DROITS RÉSERVÉS (V.3)